Centre artisanal

La création du centre en 1999 est le fruit d’une collaboration entre la ville de Boulogne et un opérateur privé spécialiste des locaux artisanaux et centres commerciaux de proximité, la SODES. Pendant douze ans, le choix des occupants est assuré par une commission associant la mairie et la Chambre des métiers. Une subvention municipale de 9 ans (la durée des premiers baux) maintient les loyers 30% en dessous du prix du marché. Les critères ? Etre une entreprise du BTP, avoir au moins deux ans d’existence et son siège social à Boulogne. À la livraison de ce centre atypique, les candidats ne se sont pas bousculé au portillon. Près de vingt ans après, Couchot a fait ses preuves et les locaux trouvent preneurs sans difficulté. Une partie du centre est soumise au droit de préemption commerciale de la ville, garant du maintien de son caractère artisanal. Et l’activité semble bien installée. M. Peltier veut y croire : « J’aimerais d’ailleurs aider à développer d’autres centres de ce type. »